Tuesday, November 15, 2005

Ahhh, les hommes...

For English Translation, See Below:

Une conversation typique avec Marc:

Jeanne: Est-ce qu'on a encore le poêle de camping?
Marc: Pourquoi? La sage-femme en a de besoin?
Jeanne: oui, en cas de panne d'électricité, la sage-femme a besoin d'avoir un moyen pour faire bouillir de l'eau. Alors il faut avoir le poêle de camping (qui fonctionne) à porté de main. Ce qu'on a j'imagine que ça doit faire l'affaire?
Marc: Bien non. il est au charbon. Il y a le BBQ.
Jeanne: Wow, et on va rentrer le barbeque à la maison?
Marc: Je ne crois pas non.
Jeanne: Ça prend une chambre à coucher non-encombrée aussi... Elle dit que ça lui prend un bureau ou une table libre pour mettre les affaires si elles en ont besoin, ou pour travailler avec le bébé dessus... etc...
Marc: de notre chambre...
Jeanne: oui.
Marc: Notre lit sera tout sale après.
Jeanne: Elle m'a donné une liste de choses à faire ou à acheter pour préparer la maison et le lit. Dont des choses à faire pour imperméabiliser le lit...
Marc: yacki
Jeanne: Dès le début du travail, on change le lit, on mets des draps propres et par dessus ça un plastique, un couvre-matelas plastifié ou un rideau de douche, et par dessus ça, un vieux drap qu'on fix bien fermement avec beaucoup d'épingles.
Marc: Pis on t'attache dessus, pour ne pas que tu salisses partout.
Jeanne: Quand elle m'a demandé il y a deux semaines qu'est-ce que tu pensais de ça, accoucher à la maison, j'ai dit que tu as fait une face comme pour dire "ouach ça va faire des dégâts" et elle a dit "ahh, les hommes, ils ont bien peur de ça... ils ne sont pas habitués à ça, eux, avoir des menstruations et voir du sang partout..."
Marc: ...et tant mieux.
Jeanne: Elle m'a dit que tu ne devrais pas te préoccuper, elles vont s'occuper de faire le ménage après, puis de toute façon, ce n'est pas si pire que tout ça... Rose Anne a offert de prendre du temps pour venir nous aider.
Marc: Ça lui tentera beaucoup d'avoir des enfants après t'avoir entendu dire "Pourquoi?!" et "C'est le dernier!"
Jeanne: Je ne suis pas si pire que ça à l'accouchement, on entend des cauchemars bien pire que cela, tu es toujours chanceux que je ne t'aie jamais foutu une claque dans la face ni rien du genre...
Marc: Ah tu y as pensé alors
Jeanne: Penser à le faire? Non, jamais.
Marc: Sûrement.
Jeanne: Je n'ai même jamais eu l'envie, je ne sais pas ce qui leur prend à ces femmes-là,... elles s'énèrvent plus que moi. Tu n'as pas grand chose à craindre de moi... La sage-femme va pouvoir te rassurer, pauvre homme.
Marc: J'imagine. Lui as-tu dit que c'est nous qui souffrons le plus?
Jeanne: Tu le lui diras, pour voir...
Marc: Elle ne me croira pas et pourtant...
Jeanne: Oui, ça doit surement te faire très souffrir, j'ai vu les séquelles de traumatisme moi-même...
Marc: Ah tu vois...

Translation:

Jeanne: Do we still have the camping stove?
Marc: Why? The mid-wife needs it?
Jeanne: Yes, in case of a blackout, the mid-wife needs to be able to boil water. So we need a camp stove that works, close at hand. I imagine what we have would work?
Marc: Well, no. It works with coal. There's always the BBQ.
Jeanne: Wow, and we're going to bring the barbeque into the house?
Marc: I don't think so, no.
Jeanne: We need an un-cluttered room too... And she said she needs a small table or bureau cleared off to put things on or to work with the baby if she needs to... etc....
Marc: In our room...
Jeanne: Yes.
Marc: Our bed will be all dirty after.
Jeanne: She gave me a list of things to do or to buy to prepare the house and the bed. Among others, things to do to waterproof the bed...
Marc: Yucky.
Jeanne: As soon as labour starts, we change the sheets, we put clean ones and over that, some plastic, either a water-proof mattress cover, or a shower curtain or something else, and over that, an old sheet which we fix firmly into place with a lot of pins.
Marc: And we tie you on top of it all, so you don't get everything all dirty everywhere.
Jeanne: When she asked me two weeks ago what you thought of me giving birth at home, I said you made a face that pretty much meant: "Yuck! It'll get things all dirty!" and she said "ahh, men, they're so scared of that, they aren't used to menstruations and seeing a bit of blood..."
Marc: ...and it's just as well.
Jeanne: She said that you shouldn't worry, they'll be cleaning up after, and anyway, it isn't so bad... My sister offered to take some time off to come and help us.
Marc: She'll really want to have children after hearing you say "Why?!" and "It's the last one!!"
Jeanne: I'm not that bad when I'm in labour, one hears worse nightmares than that, you can count yourself lucky that I've never hit you in the face or anything of the kind...
Marc: Ah so you've thought about it.
Jeanne: About doing it? No, never.
Marc: Right.
Jeanne: I've never even felt like it, I'm not sure why these women do that, they get more worked up than I do... You don't have much to fear from me... The mid-wife will reassure you, poor man.
Marc: I imagine. Did you tell her that we are the ones who suffer the most?
Jeanne: You can tell her, and we'll see...
Marc: She won't believe me, and yet...
Jeanne: Yes, it must really make you suffer, I have seen the effects of traumatism myself...
Marc: Ah you see...