Tuesday, May 10, 2005

Sectes

Il y a peut-être un an de cela, une amie m'a dit qu'elle avait entendu dire certains gens traiter Marie-Jeunesse de secte.

Mon mari ne connait pas Marie-Jeunesse, mais il est convaincu qu'Opus Dei est un secte et le livre "Le code DaVinci" n'a fait, bien sur, qu'affirmer ses croyances.

Pourquoi est-ce que quand un groupe suit le Vatican et ses enseignements et encourage les autres à le faire aussi, même des personnes à l'intérieur de l'Église le traitent de secte?! La suite logique à cela serait de dire que le Vatican lui-même est un secte! Alors ces gens-là pensent quoi? Qu'ils ont la vérité et que c'est le Vatican qui en a dévié? Qu'ils sont les vrais catholiques, alors que le Vatican n'a pas de bons sens?

Il y a presque 15 ans j'ai fait partie de Marie-Jeunesse, avant que ce groupe ne devienne communauté religieuse. Laissez-moi vous dire que Marie-Jeunesse n'a rien d'un secte. Libre à vous d'y aller ou d'y partir, personne ne vous retiendra de force ni vous fera de lavage de cerveau. Les gens qui en font partie vont à la messe à tous les jours, prient ensemble plusieurs fois par jour, (récitant entre autres le chapelet), leur but est l'évangélisation des jeunes par les jeunes, donc, beaucoup de music, d'activités sportives, culturelles et artistiques sont au programme... oui, ce sont toutes des choses qui font évidemment d'eux un secte. 


À chaque année ils ont un concile, une fin de semaine d'activités intenses, à laquelle sont invités des jeunes de partout. C'est une fin de semaine de chants, de jeux, d'activités sportives, mais aussi d'enseignements et de prière. Vraiment de quoi s'inquiéter... 

À l'automne ils font leur consécration à Marie et voeux de chasteté, (chasteté dis-je, ce qui ne veux pas dire célibat). Mais oui, ils croient encore que la chasteté est une bonne chose, cela doit être un secte certain...

C'est vraiment incroyable comment on peut vouloir prendre seulement ce qui nous convient d'une religion et laisser le reste de côté, et du même coup, en vouloir à ceux qui la suivent vraiment.


Si la foi n'avait rien d'exigent ni de mystérieux, est-ce qu'elle nous parlerait vraiment d'un Dieu infiniement bon et mystérieux? À quoi pourrait-elle vraiment servir si elle ne faisait que suivre les dernières tendances? Elle ne vaudrait plus rien, elle ne serait plus rien. 

Quel genre de personne va nous inspirer le plus? Quelqu'un qui reste fidèle à ses croyances, qui souffre, qui fait des sacrifices et qui ne lâche jamais? Ou quelqu'un qui fait quelques bonnes choses, en autant que ça ne lui fasse pas trop mal ni ne lui demande pas trop?

Et une Église qui nous dit: "Ben non, ben non, mes petits enfants, cela est trop dur pour vous la chasteté, voyons donc, ça n'a pas de bons sens, vous ferez ce que vous voudrez. Si cela vous semble bon, faites-le. Il n'y a pas de conséquences dans la vie. Il ne faut pas s'en faire. La vie humaine ne vaut pas grand chose finalement. Si vous avez besoin de tuer quelqu'un pour faire plus d'argent, cela se comprend. Justice sociale? Ben non, il faut savoir profiter des gens, sinon comment monter dans la vie? L'avortement? Allez-y fort, après tout, tous ces bébés souffriraient de vivre... et puis leur vie ne vaut rien. Jésus s'est trompé quand il a dit que le chemin qui mène au ciel était étroit, il voulait dire que c'était le chemin facile qu'il fallait suivre. Le péché n'existe pas.

On voudrait faire parti d'une Église comme ça? Où serait l'idéal à suivre? Nous avons un désir inné pour un bien plus fort que nous, pour quelque chose qui va au délà de l'égoïsme.  Pourquoi les gens pensent-ils qu'ils suivraient plus une Église sans cohérence et sans absolus? Si l'Église ne nous inspirait pas, on ne la suivrait pas. Si la foi des saints ne nous inspirait pas, on ne les imiterait pas. Si le pape faisait tout selon l'opinion populaire, ce serait la fin de l'Église. Elle perdrait son pouvoir de nous inspirer au bien et plus personne n'y adhérerait.